PASSAGE À NIVEAU NON GARDÉS : ATTENTION CONDUCTEURS DE VÉHICULES! UN PEU DE PATIENCE VOUS N'EN MOURREZ PAS       -       UN TRAIN PEUT CACHER UN AUTRE       -       LA PRIORITÉ EST AUX TRAINS       -       LE RESPECT DU CODE DE LA ROUTE ET DE LA SIGNALISATION EST VITAL
Présentation Statutaire

- Dénomination : SNTF (EPIC)
- Statut juridique: 100% Etatique
- Forme juridique : Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial.
- Capital Social : 20 701 000 000,00 DA
- Date de Création : 26 Mars 1976
- Siège Social : 21,23 Bd Mohamed V Alger

Objet Social

La SNTF est chargée d’exécuter par rail, les transports publics de voyageurs et de marchandises qui lui sont confiés dans le cadre de l’organisation des transports terrestres.
Organisation

La SNTF a une organisation décentralisée comprenant les structures nationales et régionales suivantes :

- Le Siège de l’Entreprise intégrant la Direction Générale et les directions Centrales.

- Quatre Directions Régionales.

- Quatre Ateliers Directeurs de Maintenance Ferroviaire.

- Ateliers de maintenance, remisage et nettoyage des Automotrices électriques du Caroubier.
Par décret impérial du 8 avril 1857, la force d'occupation française a décidé la création d'un réseau de chemin de fer en Algérie visant à mailler tous le nord du pays avec le double objectif de l'utiliser comme un outil logistique de pacification des territoires et un moyen de transfert des richesses algériennes vers la métropole.
La réalisation du réseau de chemin de fer algérien s'est faite par étapes successives.
Durant la période coloniale, trois programmes ont été initiés par l'administration:
Le programme de 1857, de 1879 et celui de 1907.

PROGRAMME DE 1857

Le 8 Avril 1857, la force d'occupation française autorise la construction de 1357 km de lignes.
Le 12 Décembre 1859, le chantier de la ligne Alger-Blida fût ouvert. Une entreprise de statut privé‚ appelée "Compagnie des chemins de fer algériens" est créée.
Cette compagnie obtient en plus de la réalisation de la ligne Alger-Blida, une concession pour la réalisation des lignes Oran-Sig et Constantine-Skikda, qui n’ont pas été réalisées faute de financement. Seule la ligne Alger-Blida a pu être réalisée et ouverte au service voyageur le 8 Septembre 1862.
La poursuite des travaux pour les autres lignes est assurée par cinq (5) compagnies :
-La Compagnie Bône-Guelma (BG).
-La Compagnie de l'Est Algérien (EA).
-La Compagnie Paris-Lyon-Méditerranée (PLM).
-La Compagnie de l'Ouest Algérien(OA).
-La Compagnie Franco-Algérienne (FA).
Au cours de la période 1857-1878, les lignes ou tronçons de lignes suivants, totalisant une longueur de 1365 km, ont été réalisés: Annaba-Ain Mokra, Annaba-Bouchegouf-Guelma, Khroub-Oued Zenati, Constantine-Skikda, Constantine-Sétif, Alger-Thénia, Alger-Oran, Arzew-La Macta-Mohammadia, Mohammadia-Mécheria, Oued Tlélat-Sidi Bel Abbès.

PROGRAMME DE 1879

Un programme de 1747 km de lignes nouvelles a été ajouté au réseau existant. Dans la période 1879-1906, 2035 km de lignes ont été réalisées ou entamées : Souk Ahras-Tébessa, Le Kouif et embranchement vers la frontière, Ain-Mokra-Ramdane Djamel, Ouled Rahmoune-Khenchela, El Guerrah-Biskra, Sétif-Thénia avec embranchements vers Tizi Ouzou, Béjaia et Sour El Ghozlane, Blida-Berrouaghia, Mostaganem-Relizane-Tiaret, Oran-Arzew, Sénia-Témouchent, Sidi Bel Abbès-Tlemcen-Frontière, Tabia-Crampel, Méchéria-Béchar, Tizi-Mascara.

PROGRAMME DE 1907
En 1907, un troisième programme de nouvelles lignes portant sur 1256 km est établi et vient s'ajouter au réseau existant.
Au cours de la période 1907-1946, les lignes ou tronçons de lignes suivants, totalisant une longueur de 1614 km, ont été réalisés : Ain Beida-Tébessa, El Milia-Jijel, Biskra-Touggourt avec embranchements vers Tolga et El Oued (cette ligne classée secondaire d'une longueur de 387 km a été réalisée en plus du programme de 1256 km), Constantine-Oued Athmania, Berrouaghia-Djelfa, Tiaret-Mahdia-Cl.Bouguerra, Mascara-Mecheria avec embranchements vers Relizane, Sidi Bel Abbès-Tizi, Tlemcen-Beni-Saf, Mostaganem-La Macta.
Après les déficits des compagnies concessionnaires, l'Etat a racheté les concessions, l'Etat a racheté les concessions des compagnies Franco-Algérienne, Est Algérien, Bône-Guelma et Ouest Algérien en 1900, 1908, 1905 et 1920.
Le 27 Septembre 1912 est créée la Compagnie des Chemins de Fer Algériens de l'Etat (CFAE) qui prend le relais de l'exploitation des réseaux des concessionnaires à l'exception du réseau PLM.
Le 30 Mai 1938, les lignes CFAE et PLM d'intérêt général sont rattachées à la SNCF récemment constituée, et le réseau algérien en devient une région. Le 1er Janvier 1939, est institué un Office des Chemins de fer Algériens (Office CFA).
En 1946, le réseau algérien comprend 5014 km de lignes en exploitation sans compter les embranchements miniers et les lignes de chemin de fer sur routes (CFRA).
Le 30 Juin 1959 est établie la Convention entre l'Etat et l'Office CFA. Le 1er Janvier 1960, est
créée une Société des Chemins de Fer Français en Algérie qui sera régie par la Convention de Juin 1959 jusqu'au 16 Juin 1963, date à laquelle sera créée la Société Nationale des Chemins de Fer Algériens (SNCFA).

PERIODE POST-INDEPENDANCE
La Convention de Juin 1959 continua à régir les relations entre l'Etat et la SNCFA jusqu'à 1976, date à laquelle est créée, la Société Nationale des Transports Ferroviaires (SNTF) suite à la promulgation des textes portant gestion socialiste des entreprises (GSE) par ordonnance N° 76-28 du 25 Mars 1976.
Cette dernière a été restructurée en trois entreprises :
La SNTF, société nationale chargée de l'exploitation et de l'entretien du réseau ferroviaire.
La SNERIF, société nationale chargée du renouvellement et de l'extension du réseau ferroviaire.
La SIF, société d'engineering et de réalisation d'infrastructures ferroviaires.
Cette réorganisation avait pour objectif de séparer les activités d'exploitation et d'entretien de celles du renouvellement et l'extension du réseau. Cette expérience n'a pas atteint les objectifs attendus et les deux sociétés SNERIF et SIF ont été ainsi dissoutes.

PROGRAMME D’INVESTISSEMENT DE 1980

Une convention définissant les responsabilités respectives de l’Etat et de la SNTF a été instituée par décret N°88-128 du 28 juin 1988. Cette convention reprend certaines dispositions de l’ancienne convention de juin 1959 concernant l’infrastructure et la compensation de service public.
Au cours de cette période, un large programme d'investissement a été lancé. Il se caractérise surtout par la modernisation et l'accroissement de la capacité des lignes du réseau, les grands aménagements ferroviaires régionaux et l'extension géographique du réseau.
Ce programme a permis les réalisations suivantes :
  • Lignes nouvelles
- Jijel / Ramdane-Djamel (140 km)
- Dessertes des cimenteries de Beni-Saf (23 km), Saida (23 km) et Ain-Touta (15 km).
  • Renouvellement complet (voie et ballast) d'une grande partie du réseau soit un total de 1400 km de voie.
  • Mise à double voie de tronçons de la rocade nord (200 km).
  • Aménagement, modernisation et reconstruction des gares réparties sur le réseau.
  • Aménagement ferroviaire des régions d'Annaba et d'Alger (partiellement).

En 1990

La SNTF change de statut et devient un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) par décret exécutif N°90-391 du 1er Décembre1990, sous tutelle du Ministère des Transports. Son siège social est situé au 21-23 Boulevard Mohamed V à Alger.

PROGRAMMES D’INVESTISSEMENTS FERROVIAIRES

Dés 1999, une attention particulière a été accordée au secteur ferroviaire par les pouvoirs publics. De nombreux programmes d’investissements ont été inscrits et lancés depuis, notamment ceux de 1999-2005, 2005-2009 et 2009-2014.
L’ensemble de ces programmes vise le développement et la modernisation du réseau existant.
Par décision D1b N° 03 2007 du 23 Mai 2007, une nouvelle organisation est adoptée au sein de la SNTF, visant à répondre aux implications de la création de l’Agence Nationale d’Etudes et Suivi de la Réalisation des Investissements Ferroviaires (ANESRIF). Cette réorganisation permettra à la SNTF de se recentrer sur ses métiers de base qui sont le transport de voyageurs et de marchandises.
Slider

JOIGNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Закажите монтаж системы отопления по лучшей цене в Киеве
INSCRIVEZ-VOUS AUJOURD'HUI GRATUITEMENT ET ÊTRE LE PREMIER À RECEVOIR PAR EMAIL EN TEMPS RÉEL LE MEILLEUR DE L’ACTUALITÉ, LES INFOS MAJEURES À NE PAS MANQUER AINSI QUE NOTRE MAGAZINE ÉLECTRONIQUE.